New York
  • 55e/140e
    Source : Étude The Economist
  • 30 063
    Source : google.fr
  • 2
    Cours dispensés en Français
  • 49
    Source : google.fr

Les produits français À New York

Retrouvez le prix des produits français recueillis par des expatriés sur place.

PAULINE

À New York

Pauline, presque 32 ans, modeuse éclectique, jeune maman happy, blogueuse depuis 2009, photographe à ses heures perdues et accessoirement spécialiste en déménagement international par la force des choses !

http://www.paulinefashionblog.com/
Depuis combien de temps êtes-vous expatriée à New York ?

Je suis tombée amoureuse de New York quand j'étais plus jeune, en regardant Sex & the City et en rêvant de devenir Carrie Bradshaw, les errances sentimentales en moins. Ce coup de foudre pour cette ville s'est confirmé lorsque j’y suis allée pour la première fois en vacances. À partir de là, je n'avais plus qu'une idée en tête, y partir quelques années. J'ai l'intime conviction qu'on ne découvre bien un endroit qu'en y vivant au moins quelques mois. J'ai de la chance, mon copain (qui est aujourd'hui mon mari) avait la même volonté !

Dans quel cadre êtes-vous partie au Etats-Unis ?

J'ai quitté mon boulot en France pour suivre mon mari qui avait décroché une bourse de recherche européenne pour un projet à New York. C'est d'ailleurs à ce moment-là que j'ai saisi l'opportunité de faire de mon blog mode mon activité à temps plein.

Qu’avez-vous vécu que vous ne pensiez pas vivre pendant votre séjour à New York ?

Tellement de choses ! Peut-être que ce que je ne pensais vraiment pas vivre, c'est de voir des baleines avec la skyline en décor. Nous avons eu de la chance cette fois-là ! Globalement, mes meilleurs souvenirs sont ceux du vendredi soir, la semaine de boulot terminée, quand on se demandait ce qu'on allait faire de notre week-end : un tour à Coney Island ou aux Rockaways, un pique-nique à Central Park, un brunch à Brooklyn, une Musical à Broadway, un footing au bord de l'east river, une balade à vélo sur Roosevelt Island, un coucher de soleil au sommet du Rockefeller Center ? Vivre chaque jour dans un décor de cinéma, c'est fou ! À titre professionnel, ma présence à New York m'a ouvert de jolies portes : j'ai pu notamment assister à 4 fashion weeks new-yorkaises, bien plus "fun" que les parisiennes ! J'étais comme une gamine dans un parc d'attractions ! Surtout quand il m'est arrivé de croiser en backstage des célébrités comme Kendall Jenner, Gigi Hadid mais aussi Blake Lively. J'ai aussi vu plusieurs fois l'iconique Anna Wintour et le regretté Bill Cunningham.

Qu’est-ce qui a été le plus dur à organiser avant votre départ aux Etats-Unis ?

Je commence à être rodée sur les installations à l'étranger et franchement, avec le recul, pour les USA ce n'est pas si compliqué si on est bien préparé. Tout se fait avant le départ au contraire d'autres pays où il faut tout faire une fois sur place. Le plus dur, ça a été de trouver l'opportunité qui allait nous y conduire, plus que les formalités d'installation qui sont pénibles mais pas vraiment compliquées. Ah, si ! Quand même... J'allais oublier une "petite" formalité : pour suivre mon copain et obtenir mon visa, j'ai dû l'épouser !

Quels sont les avantages / inconvénients de vivre à New York ?

L'avantage, c'est que tout est possible, tout le temps. On ne s'ennuie jamais, il y a toujours des choses à faire. Mais il y a des moments pendant ces deux années, où je rêvais sincèrement d'un week-end calme, sous la couette à regarder des séries sans rien faire. Mais à New York, la FOMO (fear of missing out) est plus intense qu'ailleurs. Si on ne fait rien, alors c'est qu'on est en train de rater quelque chose, de perdre son temps. Je pense que c'est parce que nous étions là-bas à durée déterminée, et que nos deux ans là-bas étaient comme un grand compte à rebours avant de devoir repartir, du coup on s'est mis une pression d'enfer pour en profiter au maximum. Je ne regrette absolument pas car au final, nous avons fait plein de choses que nous aurions sûrement repoussé à plus tard sans ce tic-tac-tic-tac qui nous rappelait qu'on n’était pas là pour toujours.

Quels seraient vos conseils pour ceux qui souhaitent s’expatrier aux Etats-Unis ?

Mon conseil, c'est d'avoir un vrai projet bien ficelé ! J'entends par là qu'il ne faut pas partir sur un coup de tête mais bien mûrir sa décision et savoir ce qu'on compte faire là-bas. "S'expatrier à l'étranger" ce n'est pas "partir en vacances" ! Se renseigner sur les opportunités professionnelles de son secteur, choisir avec soin la ville dans laquelle on compte s'installer, contacter des connaissances (même lointaines ou "virtuelles") qui vivent sur place pour leur demander des conseils et enfin s'assurer qu'on a un niveau en anglais correct pour démarrer (les progrès viendront vite une fois arrivé à destination mais encore faut-il disposer de bases solides), ne pas se décourager à cause des démarches administratives : voilà les 4 conseils que je donnerais !

Qu’est-ce qui vous manque le plus de la France ?

La gastronomie française ! Les burgers et les bagels à New York, les fondues et le chocolat en Suisse et aujourd'hui les schnitzels et les saucisses allemandes ne remplaceront jamais un bon un croissant au beurre ! Sinon, pendant les 2 ans à New York, ma famille et mes amis m'ont manqué ! New York c'est tout près et c'est loin en même temps. On peut facilement prendre l'avion, ce ne sont que 7h de vol, mais ce n’est pas donné donné donc on ne le fait pas juste pour un anniversaire ou parce qu'on a un petit coup de blues.

Pourriez-vous partager avec nous quelques bons plans d’expatriée à New York pour retrouver un petit bout de France ?

D'un point de vue gourmand, il y a plein de chouettes adresses très "frenchy" à New York, de la boulangerie Eric Kayser pour trouver une excellente baguette à la Brasserie COGNAC pour des gougères ou un Boeuf Bourguignon. Le 14 juillet, rdv sur la 60ème pour le "Bastille Day" où les français de New York se retrouvent pour célébrer l'art de vivre à la française ! C'est un bon moyen de répertorier toutes les adresses françaises de New York, car les professionnels ont des stands (crêpes, macarons et autres réjouissances culinaires mais pas que !) Sinon, la FIAF (French Institute Alliance Française) organise périodiquement de très chouettes événements (notamment des conférences sur le thème de la mode qui sont passionnantes).

Les bons plans À New York

Vous habitez à New York et vous connaissez tous les bons plans pour y retrouver un peu de France ? Partagez-les ici.

Modifier le prix du

Prix actuel la pièce

Votre prix la pièce

Merci pour votre
contribution

Nous allons prendre en compte votre modification dans les plus brefs délais

Ajouter un produit

Merci pour votre
contribution

Nous allons ajouter votre suggestion à la liste des produits dans les plus brefs délais

Ajouter un bon plan

Merci pour votre
contribution

Nous allons ajouter votre suggestion de bon plan dans les plus brefs délais